Lu : De la culture des diètes à l’alimentation intuitive de Karine Gravel

L’autrice de ce récent ouvrage, Karine Gravel, est une figure de proue de l’alimentation intuitive au Québec. Nutritionniste clinicienne et docteure en nutrition, autrice du site web qui porte son nom, chargée de cours, cette bibitte à tentacules est notre version franco-adorable de la nutritionniste et autrice américaine Christy Harrison. Et, comme Harrison, Karine Gravel aspire à adoucir le regard souvent trop dur que l’on a sur nos corps et nos habitudes de vie.


Si le titre est on ne peut plus clair, c’est pour le sous-titre que j’ai craqué : Réflexions pour manger en paix et apprécier ses cuisses.

À travers 60 chapitres, le livre explore de nombreux sujets : la relation à la nourriture, l’alimentation et la nutrition, la culture de la diète, la grossophobie… Gravel évoque aussi les défis de naviguer dans une société qui nous ordonne d’aspirer à une image corporelle irréaliste. (À celles et ceux qui seraient terrifié[e]s par le nombre de chapitres… certains d’entre eux ne font qu’une page.)

Un kick sur la mère de Karine…

Par ses anecdotes personnelles et familiales – dur de ne pas tomber sous le charme de la mère de Karine en lisant le livre ! – Karine montre à quel point la culture de la diète est profondément ancrée dans notre société. Et que ça peut faire beaucoup de mal, preuves scientifiques à l’appui. Éternelle optimiste, elle utilise aussi ses charmantes histoires pour montrer qu’il y a de l’espoir de faire changer les choses. Et ce, même chez des personnes qui ont grandi dans le lavage de cerveau de l’apologie de la minceur.


Le ton est généralement léger, presque bubbly par moments, mais jamais infantilisant. Les arguments judicieux et bien appuyés par la science rassemblés par Karine Gravel frappent fort dans notre (in)conscient. Cette force de frappe réside dans le caractère indéniable et la précision des mots de l’autrice. Mais aussi par leur potentiel de venir démolir des décennies d’internalisation de messages corporels malsains.

Une préface qui frappe fort

Dans sa poignante préface, Christian Bégin, animateur, acteur, artiste aux accomplissements multiples et épicurien notoire, n’hésite pas à mettre ses tripes sur la table. En quelques poignantes pages, Bégin écrit sans détour une relation difficile avec son corps, notamment lorsqu’il se voit « confronté » à sa propre image au grand écran.


Du choix de couleurs aux illustrations, De la culture des diètes à l’alimentation intuitive est à l’image de Karine Gravel : en douceur, parfois un avec un sourire en coin, mais toujours, toujours dans la bienveillance.

Un livre à dévorer… ou à grignoter… dans tous les cas, à consommer intuitivement! (Et en appréciant ses cuisses!)


De la culture des diètes à l’alimentation intuitive de Karine Gravel

Préface de Christian Bégin
Illustrations d’Alexandra Dion

KO Éditions
Publié en 2021 – 231 pages

Merci à KO Éditions qui m’a offert gratuitement un exemplaire de « De la culture des diètes à l’alimentation intuitive ».

Partagez !
À propos de l'auteur(trice)

Edith Bernier

Fondatrice de Grossophobie.ca - Infos & référence, conférencière et consultante, elle lutte activement contre la grossophobie depuis 2017. Elle a écrit sur les préoccupations des femmes taille plus en voyage (sur La Backpackeuse taille plus) pendant 6 ans.

Écrivez le premier commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée ou partagée.


*