Contre la grossophobie… jusqu’à l’Assemblée nationale.

Après des mois de réflexion, de démarchage et de labeur, c’est en mon nom personnel – mais aussi à titre de fondatrice de Grossophobie.ca – Infos & référence – que je vous partage ce plus récent projet.

(Communiqué de presse officiel disponible en format PDF)

Le jeudi 28 novembre 2019 dès 10h30, je tiendrai une conférence de presse afin d’annoncer le lancement d’une pétition auprès de l’Assemblée nationale afin de faire modifier l’art. 10 de la Charte des droits et libertés du Québec afin d’y faire ajouter la discrimination basée sur l’apparence, particulièrement sur la taille (« grosseur« ) et le poids des individus.

L’événement se tiendra à la librairie L’Euguélionne
(1426 rue Beaudry, Montréal – près du métro Beaudry)

Le grand public et les médias sont invités à l’événement !

J’ai l’honneur que ce projet soit soutenu par nulle autre que Mme Manon Massé, députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques et co-porte parole de Québec Solidaire. Elle a accepté de marrainer la pétition auprès de l’Assemblée nationale, rendant cette démarche soit possible. (Le lancement d’une pétition auprès de l’Ass. nationale doit être soutenu et déposé par l’intermédiaire d’un(e) député(e) élu(e).)

Pour signer la pétition : visitez « Modification de la Charte des droits et libertés de la personne afin d’y inclure la discrimination basée sur tout critère lié à l’apparence physique » sur le site web de l’Assemblée nationale du Québec (datée du 25 nov. 2019)


Juste à temps pour « Le poids ? Sans commentaire ! »

La huitième édition de la semaine « Le poids ? Sans commentaire ! » d’ÉquiLibre ayant débuté hier, je ne pouvais imaginer un meilleur moment pour lancer ce projet qui me chicote depuis déjà plus d’un an… !

La signature de la pétition est possible jusqu’au 25 février 2020. Après cette date, elle sera transmise à la commission parlementaire compétente qui décidera de procéder (ou non) à son étude.


Invitation à la presse et au public – lancement d’une pétition à l’Assemblée nationale

Demande de modification de l’article 10
de la Charte des droits et libertés de la personne du Québec
afin d’y inclure la discrimination basée sur l’apparence physique,
incluant la taille et/ou le poids des individus

Montréal, le 26 novembre 2019 – Une conférence de presse se tiendra le jeudi 28 novembre 2019 à 10h30 à l’Euguélionne, librairie féministe (1426 rue Beaudry, Montréal) afin de souligner le lancement d’une pétition afin d’ajouter la discrimination basée sur l’apparence physique, incluant la taille et/ou le poids des individus, aux motifs de discrimination prévus à l’article 10 de la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. (Consultez la pétition : https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-8145/index.html)

Marrainée par Manon Massé, députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques et co-porte parole de Québec Solidaire, cette pétition est une initiative d’Edith Bernier, militante contre la grossophobie et fondatrice du site web Grossophobie.ca – Infos & référence. Son lancement coïncide avec la semaine “Le poids ? Sans commentaire !”, qui a cours jusqu’au 29 novembre 2019.

La grossophobie est “l’ensemble des attitudes et des comportements hostiles qui stigmatisent et discriminent les personnes grosses” (dictionnaire Robert, éd. 2019). Il est essentiel de souligner que :

  • la grossophobie est en grande partie basée sur la fausse prémisse que le poids corporel est le fruit de choix personnels1 2 ;
  • que cette discrimination contribue à l’isolement social et à à la détérioration de la santé3 des personnes grosses en les mettant davantage à risque de développer différents problèmes de santé physique4 et/ou psychologique5 (comme l’anxiété et la dépression mais aussi des réponses inflammatoires) ;
  • qu’elle a notamment des effets socio-économiques importants sur les personnes affectées6, notamment au niveau de l’accès et de la qualité des soins de santé, de l’emploi, du taux de diplomation et de la rémunération7.

C’est après avoir constaté que la France, l’Espagne, la Finlande, le Michigan, Washington, DC et San Francisco avaient déjà légiféré en matière de discrimination sur la taille, le poids et/ou l’apparence physique qu’Edith Bernier a lancé ce projet de pétition auprès du bureau de Mme Massé, qui a accepté d’y donner son appui.

– 30 –

SOURCE :
Edith Bernier (edith.bernier@grossophobie.ca)
I
nitiatrice de la pétition & fondatrice de Grossophobie.ca – Infos & référence

----------

  1. Dr André Tchernof, Titulaire – Chaire de recherche en chirurgie bariatrique et métabolique, “Il faut changer notre regard sur les gros”, L’actualité (10 juil. 2019)
  2. Dr Jn-Philippe Chaput, prof. en pédiatrie à l’Université d’Ottawa et chercheur du Groupe de recherche sur les saines habitudes de vie et l’obésité, « 8 mythes sur l’obésité déboulonnés », On n’est pas sorti de l’auberge, ICI Première (avr. 2018)
  3.  “Addressing weight stigma”, The Lancet Public Health (avril 2019)
  4. “Les personnes obèses sont-elles bien soignées?”, Québec Science (février 2019)
  5. “L’obésité au Canada : les causes, les conséquences et l’avenir” (page 4, 2e par.), mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie par l’Ass. médicale canadienne (juin 2015)
  6. Weight bias and obesity stigma: considerations for the WHO European Region (2017)”, Organisation mondiale de la santé
  7. “Fat people earn less and have a harder time finding work”, publié dans BBC Worklife (décembre 2016)
Partagez !
À propos de l'auteur(trice)

Edith Bernier

Fondatrice de Grossophobie.ca - Infos & référence. Elle blogue également sur les préoccupations des femmes taille plus en voyage (sur La Backpackeuse taille plus) depuis 2013 et est active dans la lutte à la grossophobie depuis 2017.

Écrivez le premier commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée ou partagée.


*