Grossophobie.ca : déjà 1 an ! (Un mot de Catherine)

Mon implication sur le site est arrivée par hasard. À l’époque, je m’impliquais à ce moment au sein d’une organisation pour le droit à l’avortement. Lorsque je suis tombée sur le projet d’Edith, ce fut un coup de cœur. Je cherchais à m’impliquer dans la lutte à la grossophobie de longtemps, mais au-delà de quelques blogues et influenceur(e)s, l’offre était rare.

Je n’aurai jamais prédit que le site allait obtenir un tel engouement aussi rapidement. La publication de l’article sur la perte de poids de Nathalie Simard a fait parler de nous, en bien et en mal, mais a surtout permis au site de s’établir comme une référence accessible et sans jugement sur ce sujet souvent épineux.

En tant que travailleuse sociale, j’ai toujours eu une sensibilité prononcée à l’égard de la discrimination et des différentes formes d’oppressions. C’est malheureusement une des formes encore mal comprises et largement acceptée. Toutefois, je ne peux m’empêcher d’observer qu’en seulement un an, les choses ont beaucoup changé. Ce qui était acceptable ne l’est plus. De plus en plus de personnes sont capables d’identifier la grossophobie et d’en parler. Et c’est vraiment une belle réussite.

Les temps sont difficiles pour tous. Notre société vit une période de transformation importante. L’incertitude règne et les opinions sont plus divisées que jamais. Mais je reste optimiste. Parce que notre communauté grandit à vue d’œil et le travail terrain, c’est aussi vous qui le faites. Notre travail est loin d’être terminé, mais ensemble on peut tout accomplir.

Je souhaite encore beaucoup d’autres anniversaires au site et que notre équipe puisse s’agrandir afin de mieux représenter la riche diversité de la communauté des personnes grosses.

Partagez !
À propos de l'auteur(trice)

Catherine Labelle

Catherine Labelle est réviseure et rédactrice adjointe de Grossophobie.ca - Infos & référence. Elle s'est d'abord fait connaître par des collaborations avec le blogue Dix Octobre. Elle est diplômée en travail social (B.A. - Université McGill) et en traductologie (M.A. - Université Concordia).

Écrivez le premier commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée ou partagée.


*